Pour remplir vos oreilles cet automne

Aux abris, ça déferle! Appelez votre patron tout de suite pour prendre congé: vous aurez besoin de temps pour avaler toute la musique franco qui sort ces jours-ci. Au pire, « câllez » malade. Dans le désordre, on se lance.

Les Trois accords: Juste parce qu’ils ont nommé leur prochain disque J’aime ta grand-mère, ça vaut la peine d’y jeter une oreille. Je n’ai pas encore entendu la bête, mais le groupe a déjà un premier extrait, Bamboula, terriblement efficace, aux sonorités proches de Joy Division. Curieux de savoir quel sera le mélange drôle-touchant, atteint presque à la perfection avec la pièce Le bureau du médecin. Le 23 octobre en magasin, la veille en numérique.

Sarah Toussaint-Léveillé: La chanteuse était montée sur la scène du Lion d’Or lors des dernières Francouvertes. La voici avec un premier disque, intitulé La mal lunée. C’est de la chanson pop plutôt gentille, un peu swing, avec quelques titres en anglais. Déjà en magasin.

Gros Mené: 14 ans après un premier disque rentre-dedans, Fred Fortin fait revivre Gros Mené, le groupe où il s’en permet dans le son et le ton. Agnus Dei a des airs de Galaxie dans le son des guitares et des claviers, mais on est aussi un peu ailleurs. Retrouvez -y filles, tourments et hockey. Du gros fun. 16 octobre.

L’indice: Vincent Blain, qu’on a vu souvent sur scène avec Navet Confit, reprend le collier de son projet L’Indice. C’est son troisième disque, et il sera fait de huit chansons pop-rock juste un peu rugueuses tout en étant sensibles. 17 octobre.

Yann Perreau: Comme matière brute de ses textes, le chanteur Yann Perreau a pigé dans les mots du poète Claude Péloquin. Il a gossé ça en chansons, à coup de ratures, de synonymes, d’inversions, d’adaptations. Musicalement, Perreau a vraiment bien adapté textes et musiques. Ça part dans plusieurs directions, mais c’est bel et bien un seul et même disque, foisonnant et riche. Ça s’intitule À genoux dans le désir, et c’est déjà en magasin.

Keith Kouna: L’ancien chanteur des Goules s’était lancé en solo il y a quelques années en reprenant en chanson quelques-uns de ses vieux textes. Keith Kouna est revenu il y a quelques semaines avec Du plaisir et des bombes, un mélange très réussi de pièces rock accrocheuses et de chansons touchantes. Ça sort du lot et c’est pour ça qu’on aime ça.

Dany Placard: Je réécoute encore souvent le dernier disque de Dany Placard, Démon vert, depuis sa parution au début de la saison des lancements. Placard a calmé le jeu, et offre des pièces personnelles, sensibles. À écouter tranquille dans le char, ou dans la pièce ombragée de votre choix.

Et c’est pas fini…

Taggé avec: , , , , , ,

Laisser une réponse