Finale des Francouvertes: les forces en présence

La crème est remontée à la surface. C’est demain soir au Club Soda que les trois finalistes du concours musical de la relève Les Francouvertes feront une dernière fois leurs preuves, tentant de séduire public et jury pour remporter le grand prix de 10 000 $.  La soirée débutera à 19 h 30, avec une courte performance d’Alex Nevsky, coporte-parole des Francouvertes. Les billets sont à 15 $. www.Francouvertes.com pour les détails. Portrait rapide des trois pugilistes en présence : Francis Faubert, les Soeurs Boulay et Gazoline.

Francis Faubert

Le guitariste natif de l’Outaouais a déjà un disque en poche, dont on vous a déjà glissé un mot dans ces pages. Sur son titre En attendant, Faubert chante d’ailleurs non sans humour un refrain de circonstance : « Mais en attendant, qu’est-ce que je peux faire pour faire avancer ma carrière ? Les showcases, les concours qui coûtent cher ? J’cherche juste à faire de bonnes affaires. »

Accompagné d’un large groupe où les cuivres ont le beau rôle, le chanteur à la casquette gavroche livre un folk-rock relativement simple, mais très efficace, balançant entre les pièces énergiques et les valses tristes. On n’est pas si loin d’un Fred Fortin première époque, d’un Bernard Adamus moins brun, ou d’un Dany Placard, celui qui a d’ailleurs réalisé son disque.

Force : une présence scénique impressionnante.
Faiblesse : originalité musicale.

Les Soeurs Boulay

Mélanie et Stéphanie Boulay, deux soeurs nées à New Richmond en Gaspésie, n’ont pas de groupe. Sur scène, il n’y a que les deux jeunes femmes, un pied de micro commun, et en alternance une guitare acoustique ou un ukulélé. C’est donc de la chanson folk brute sans artifice. Il n’y a pratiquement que leurs deux voix fortes, piles sur la note, et qui s’entremêlent d’une fort jolie manière.

Elles ont enregistré récemment un EP de cinq pièces, réalisé par Éric Goulet lui-même. Au terme des demi- finales, leur pièce Mappemonde a remporté le prix de la chanson primée de la SOCAN.

Force : la simplicité de leurs chansons.
Faiblesse : cette même simplicité pourrait être une épine au pied dans le grand Club Soda.

Gazoline

Après le folk, place au rock. Le groupe Gazoline est composé de trois jeunes musiciens du Saguenay -Lac-Saint-Jean, qui ont causé la surprise lors des deux précédentes étapes des Francouvertes. Leur rock adolescent est encore teinté de leurs influences punk et glam, mais les trois rockeurs, comparses sur scène depuis plusieurs années, sont dangereusement efficaces.

 

Gazoline a enregistré un EP, Futur Baby Mama, réalisé par Xavier Caféïne, un choix logique si on considère le son de la formation.

Force : l’énergie et la fougue.
Faiblesse : les textes, très sexe, drogue et rock’n’roll.

Taggé avec: , , , ,

Laisser une réponse