Les Francouvertes, soir 6

Fleur de Peau

Soir 6: ça se resserre dans le top-9 des Francouvertes. Hier soir montaient sur scène Fleur de Peau, Thierry Bruyère et Grenadine. On se disait bien qu’un de ces trois se faufilerait en demi-finale, mais le verdict aura été autre, au Lion d’or. Aucun des participants d’hier ne s’est qualifié.

C’est Fleur de Peau qui a été la première à monter sur scène. Pantalon rouge, chandail montrant un renard en paillette (quand même!), la chanteuse qui a fait quelques councours/festivals était accompagnée d’un groupe de musiciens expérimentés, parmi qui on comptait entre autres Guillaume Chartrain. Debout devant son pied de micro, la chanteuse a livré ses pièces de givre et de tristesse sans faire de flammèches, sans se planter non plus. Elle évoquait quelque part Chloé Lacasse, mais sans l’assurance et la drive quasi-rock.

Puis Thierry Bruyère a pris le relais. Le guitariste a essentiellement livré des chansons de son premier disque, Le sommeil en continu, en compagnie entre autres de Navet Confit — qui à mon avis a bien fait en restant effacé, ce qu’avait omis Luc Brien et Dany Placard lors de précédentes éditions. La voix de Bruyère, cassante et « lyrée », est à la fois sa force (on la reconnaît parmi 100) et sa faiblesse (on la reconnaît parmi 100). Encore une fois, un bon groupe de musiciens sur scène, mais une présence un peu molle du chanteur, qui pourrait être beaucoup plus assumée. J’ai aimé le son Nirvana rencontre Oasis rencontre Alexandre Béliard.

C’est Grenadine qui clôturait la soirée. Gros groupe sur scène avec la chanteuse Julie Brunet, mais l’ampleur et l’émotion n’y étaient pas vraiment. Beaucoup d’aspects semblaient surplanifiés, les mouvements sur scène, les gestuelles, l’étonnante plogue du commanditaire X qui a fourni les guitares blanches, etc. La french touch style Françoise Hardy du EP — qui teintait jusqu’à la séduisante tenue de la chanteuse) se mélangeait avec toutes sortes d’épices pop diverses, plus ou moins contemporaines, où les deux choristes semblaient un peu perdues. La pièce finale, Sainte-Flavie en version modifiée, aura toutefois séduit.

Mention toute spéciale pour le public d’hier, qui malgré son grand nombre, a été des plus respectueux et des plus attentifs. Chapeau!

Le palmarès après six soirées reste donc le même.

1- Mélanie et Stéphanie Boulay
2- Simon Kingsbury
3- Francis Faubert
4- Gustafson
5- Antoine Corriveau
6- Sarah Toussaint-Léveillé
7- MC Phylis & Maxime Robin
8- Pandaléon
9- Soké

Mardi prochain, on amène des bouchons pour une soirée bien rock avec Christian, Gazoline et Les ShrimpS.

Taggé avec: , , , , , ,

Laisser une réponse