Critique: Ivy – Hors des sentiers battus

Slam
Hors des sentiers battus
Ivy
Productions de l’onde / Dep

L’histoire se répète avec le slameur québécois Ivy. En plongeant dans les archives, j’ai relu ma critique de Slamérica, son précédent disque. En résumé: de la musique fort intéressante, mais des mots inégaux. Le vétéran revient trois ans plus tard avec Hors des sentiers battus, encore construit avec l’étroite collaboration de Philippe Brault (Pierre Lapointe). Et Ivy trébuche et triomphe aux mêmes endroits. Les fleurs d’abord. Musicalement, Hors des sentiers battus se situe parmi ce qui se fait de mieux dans le slam. Somptueux, bordé de cordes et de cuivres, le disque évite aussi la redite musicale. Mais pot il y a. Les textes d’Ivy sont pleins de bonne volonté et d’idées pertinentes, mais le tout-pour-le-jeu-de-mots brise constamment ses élans. «T’as 2 pays en un / Trois personnes en Dieu / Tu crois plus en rien / Es-tu heureux-phorique-friqué-bécois?» (Tibet). Une si belle musique mériterait une poésie moins didactique.

Taggé avec: , , ,

Laisser une réponse